Archive for the tryptique Category

On est dans la merde

Posted in justice, le paris paris, paris social club, rex, stress, tryptique on May 28, 2008 by freeyourmind

L’histoire se répète.

Le problème de la France et des Français est qu’on attend toujours de toucher le fond pour se dire “maintenant, il faut réagir”. Aller, j’ose : alors qu’en cette fin mai pluvieuse, les uns fêtent non sans une étincelle dans les yeux les 40 ans d’une révolution sociale appartenant presque à la préhistoire tant les choses ont changé aujourd’hui, leurs enfants (dont moi) se rendent compte d’une chose : on est dans la merde….

On est dans la merde car d’un point de vue purement culturel, l’heure est aussi à la globalisation. Les majors du disque telles des Robert Parker de la musique uniformisent le goût des gens et tout a la même saveur…

On est dans la merde car pour s’en sortir ces même majors imposent aux médias, les radios en 1er lieu, leurs playlists qui ne correspondent plus à rien si ce n’est à un maelström indigeste, une bouillasse sonore qui leur garantit des revenus mensuels de plus en plus sporadiques.

On est dans la merde car les défricheurs de talents qu’étaient les fanzines et autres magazines musicaux suivent la tendance et pour vendre toujours plus de numéros se font les relais de ces même maisons de disque (et ne me parlez pas des blogs !).

On est dans la merde car en bout de chaîne, le consommateur (que nous sommes tous) est de moins en moins exigeant, sort de moins en moins souvent et lorsqu’ils se bougent enfin le c**, il va là où tout le monde va, danse quand les autres dansent et rentre chez lui avec le dernier métro.

Et là, tu dois te dire “Mais où veux-tu en venir, mec ?!”.

Alors que le Rex fête ses 20 ans, j’apprends ce matin qu’à quelques encablures de ce qui est le dernier club décent de PARIS (de FRANCE ?), le Paris Paris vit ses dernières heures. Je ne suis pas un ami personnel de Marco Dos Santos, je ne le connais même pas (et dieu sait que j’ai pu critiquer la prog du lieu), mais si les clubs ferment les uns après les autres, si l’offre de sortie culturelle (oui, un club est bien un lieu de sortie culturelle) se réduit à une peau de chagrin (et ne viens pas me parler du Social Club, il ne doit sa création qu’au décès du Tryptique), c’est ce même phénomène de concentration qu’on observe dans le monde de l’entreprise qui va se dupliquer à celui de la nuit. Il ne restera plus que des grandes surfaces de la nuit, des dancefloor de supermarchés, des centres commerciaux sonorisés.

Et de laisser le mot de la fin à MDS:

“PARIS, LA PLUS BELLE VILLE DU MONDE.
PARIS, UN SUPERBE POULET BIEN DORE LABEL ROUGE MAIS BIENTÔT SANS ABATS ET SANS ORGANES.

JE VOUS LAISSE, C’EST L’HEURE DE LA STAR AC’.”

Finalement, histoire de faire réagir tout le monde, c’est Xavier et Gaspard qui ont eu raison : Stress


Advertisements

The Bloody Beetroots & Les Petits Pilous @ Tryptique

Posted in boys noize records, digitalism, electro, justice, les petits pilous, the bloody beetroots, tryptique on December 11, 2007 by freeyourmind

Furie. Les choses étaient claires dès le début, on s’attend à du lourd… J’arrive dans le club souterrain de la rue Montmartre. Il est tôt, c’est relativement calme. Le chien loup est de rigueur ce soir, sur les murs comme sur les têtes (gros retour de la chapka cet hiver)… Je me dis qu’il fait un peu chaud pour en porter en club mais bon, c’est Paris…

Au bout d’une demi-heure débarquent les Bloody Beetroots. Comme d’hab’, ils portent leurs masques de Spiderman (très animalière cette soirée finalement) et bondissent dans tous les sens! Ils s’emparent de leurs machines et c’est parti pour un set d’une bonne heure. Au risque de décevoir toute la blogo-fluo-sphère qui ne jure par les 2 italiens, je ne trouve pas énormément d’originalité dans leur set (hormis un Killing in the name of des RATM de bon aloi, mais bon c’est facile…). Les incontournables de l’année 2007 sont là (Boys Noize, Justice rmx, Digitalism…) et on découvre leurs productions mais pas de quoi accélérer mon rythme cardiaque plus que ça (et là, je pense au set de Boys Noize justement au Rex en septembre et je me dis God, I love this guy). Donc c’est un peu blasé que je les laisse faire hurler les (très) jeunes filles et garçons du Tryptique…

Finalement, vers 3h du mat’, c’est au tour des Petits Pilous de passer dans l’arène. Et sans faire mon chauvin, ça dépote un peu plus que les ritals! Hé scuzy!! Alors peut-être que les quelques bières descendues en attendant la fin du set des vengeurs masqués altèrent mon jugement mais je ne crois pas: Les Petits Pilous rock, man!

D’ailleurs, la transe qui s’empare de le foule ne trompe pas: tout le monde sue en cœur et ça fait un peu plus plaisir qu’il y a 1 heure! Au passage, le service d’ordre est un peu dépassé par les évènements: c’est un joyeux foutoir lorsque tout le monde se rue sur la scène pour danser!

Merci les gars, j’ai pas perdu ma soirée…


.

Booyah! The Bloody Beetroots & Les Petits Pilous live!

Posted in boys noize records, daft punk, justice, les petits pilous, the bloody beetroots, tryptique on December 7, 2007 by freeyourmind

Je t’ai dit dans un post antérieur que la soirée de la semaine était demain soir. En fait, j’ai menti. La soirée de la semaine c’est ce soir, au Tryptique, avec The Bloody Beetroots et Les Petits Pilous (entre autres).

The Bloody Beetroots, toute la blogosphère en parle, c’est la meilleure chose que l’Italie ait produite depuis Eros Ramazzotti. Ils ont une élégance toute latine dans leurs masques de Spiderman et leurs costumes (dé)foncés. En live, ils font passer Justice pour des pizzaïolo de banlieues et les filles les adorent.

The Bloody Beetroots – Butter

Derrière Les Petits Pilous se cachent deux gars de l’extrême sud de la France (décidément). Ils sont signés sur le label du petit génie allemand Boys Noize et vu que ce monsieur a décroché la lune un soir de septembre au Rex, je lui fais confiance pour signer de la (super)bonne came sur son label.

Les Petits Pilous – Nice Bird

See u tonite!


Teenage Bad Girl, you’ll be a woman soon

Posted in arte, boys noize, Ed Banger, free, french kiss, justice, surkin, teenage bad girl, tracks, tryptique, vidéo on November 17, 2007 by freeyourmind
French Kiss – Teenage Bad Girl, Justice & Surkin
envoyé par TRACKS_unofficial

Vide et sonné, tu entames cette soirée dans ton coin…. En raison d’un mouvement social d’une certaine catégorie de personnel justifie ton état. Il n’y a plus de Vélib‘, de Vélo’v, Le vélo à la station de ton quartier. Il fait froid dehors. Pourtant, la chaleur collective est bénéfique, tu le sais. La musique adoucit les moeurs et réchauffe le coeur, tu connais. J’en parle ici mais je le rappelle pour les étourdis, Teenage Bad Girl va te jouer la sérénade mon ami(e). Ce soir au Tryptique, il va te faire oublier ta semaine.

Et si tu n’habites pas le quartier, tu peux toujours visionner French Kiss, l’interview de ces français bruyants réalisée par l’excellente émission Tracks du 14 juin dernier (il y a aussi un interview de Justice à partir de 4’30” et… Gaspard parle! Si!! plus d’archives vidéo de Tracks ici).

And for all our ENGLISH READERS, video of French kiss featuring Justice, Teenage Bad Girl and Surkin is available with UK subtitles here.

Relax. Take it easy.

Teenage Bad Girl – Cocotte (Boys Noize Rework)
.