Archive for the teki latex Category

A Guy Called Gonzales

Posted in boys noize, feist, gonzales, katerine, soft power, teki latex, working together on April 3, 2008 by freeyourmind

Il y a le songwriter suédois (Heartbeats, ça doit nécessairement te parler) et il y a le producteur et musicien canadien d’origine, parisien d’adoption… De son vrai nom Jason Beck, je parle de ce Gonzales là.

Ce type est l’exemple-type de l’artiste protéiforme…

De formation classique (piano), il écrit, compose, interprète et produit entre 2000 à 2003 trois albums d’une pop décalée, teintée d’un certain humour et d’une grande auto-dérision; empruntant autant au hip-hop le plus décharné qu’à une electro la plus saturée. Mes e-confrères parlent de cabaret dada, j’ai envie de dire incursions bling-bling.

En 2004, la récré est finie. Gonzales met au régime ses machines, range ses samplers, remise son ordinateur et il sort Solo Piano son 4ème album. Injustement accusé de pomper honteusement Erik Satie par certains journaleux, cet album annonce un Gonzales Electro Free. Solo Piano ne comprend que des morceaux joués au piano, courts et sans aucun autre arrangement. Il est pour moi un album essentiel…

Depuis plus rien, ou presque. Si! Gonzales forme en outre avec Renaud Letang le collectif V V qui produit exclusivement pour d’autres musiciens (Feist, Katerine, Teki Latex…)

Pour son 5ème album, à paraître le 7 avril, Gonzales revient à un style plus chatoyant et surtout à un registre chanté.

Intitulé Soft power

(Petite précision lexicale: Le hard power c’est l’utilisation des moyens économiques et militaires pour imposer sa volonté aux autres. Le soft power, terme utilisé en Relations Internationales, consiste à parvenir au même résultat par l’attraction, l’influence)

… Gonzales aborde dans cet opus des thèmes contemporains tel que les relations au travail, la politique ou l’écologie, sous un registre musical très 80s presque disco !

Working together est le premier single de ce nouvel album. Son titre est assez explicite pour ne rien dire de plus du thème (qu’une vidéo, tournée dans une des tours de La Défense à Paris, illustre à merveille) mais j’avoue être assez déçu… La folie douce de Gonzales, son inventivité, son non-conformisme, ne ressort pas d’un titre qui au final, est de facture assez classique…


Alors pour rattraper le coup, j’ai trouvé ce remix, réalisé par le petit génie allemand Boys Noize, histoire de ne pas rester sur ma/ta faim…

Gonzales – Working together (Boys Noize Vox Mix)

Advertisements

Clubbing derniere : Parcours vite & reviens tard

Posted in clubbing, dwa, fluokids, inrocks, numero, parcours vite reviens tard, paris, sony, teki latex on March 28, 2008 by freeyourmind

Ça se réorganise chez Free Your Mind! On pousse les meubles, on fait de la place, attention Elo arrive! Elo c’est la jeune personne qui a contribué à 2 reprises déjà sur ce blog en parlant une première fois de MGMT et dernièrement de pop scandinave! Tu l’as compris, elle va s’occuper plus spécifiquement de musiques électriques tandis que moi je me concentre sur les musiques électroniques…

Tout ça pour dire qu’on inaugure aussi de nouvelles rubriques sur Free Your Mind. Donc pas de Free your Speech (interview) aujourd’hui mais plutôt une vidéo de la party des Inrocks qui se tenait hier soir dans 3 lieux parisiens habituellement fermés aux soirées…

Parcours vite & reviens tard-soirée Inrocks 27/03
envoyé par freeyourmind

Boys Noize and Institubes, weapons of ear destruction

Posted in boys noize, elysée montmartre, housemeister, institubes, para one, rex, surkin, teki latex, ttc on October 15, 2007 by freeyourmind

Les soirées se suivent et se ressemblent souvent, dans la médiocrité… Sauf rares exceptions comme pour les 2 soirées de ce week-end : Boys Noize au Rex Club vendredi soir et tout le crew Institubes à l’Elysée Montmarte samedi soir! Du beau monde en perspective!!

En arrivant au Rex vendredi soir, le dancefloor est désert! Et ça me fait redouter le pire car le gars qui joue avant Boys Noize s’appelle DJ Housemeister (what?) et je ne sais pas trop dans quel warm-up on s’embarque…!

Au bout de 30 mns et tandis que le dancefloor s’est rempli, mes craintes sont totalement dissipées: DJ Housemeister (arborant un t-shirt Modeselektor, c’est rassurant) joue une house bien crado à base de gros beats et de groove suitant le sexe ! Il enchaîne sans complexe Siriusmo, Chemical Brothers et Sebastian ! Que du bonheur!!

Alors que les claques sonores de DJ Housemeister ont bien matraqué nos oreilles, Boys Noize débarque dans la place! Il est attendu de pied ferme par un Rex Club chauffé à blanc et il attaque direct par un Lava Lava tonitruant (désolé pour la “qualité” sonore) !

Il a alterné remixes et titres de l’album Oi Oi Oi plus quelques versions live totalement délirantes ! C’était un GRAND moment, mesdames et messieurs, j’ai sué eau et sang pendant environ 1h30 (j’crois, j’sais plus trop, j’ai carburé à la vodka…) et après avoir fait tomber mon appareil photo dans la foule en délire (je l’ai retrouvé mais dans un sale état…), j’me suis rentré vers 5h du mat’, moi et mon t-shirt trempé… les oreilles bourdonnantes mais heureux.

Samedi soir, alors que je me sens étonnamment en forme (merci Alka-seltzer), je me dirige vers Pigalle direction l’Elysée Montmarte pour une soirée qui s’annonce terrible!

Parmi tout ce petit monde, je décerne la palme du set qui déchire à Para One et Surkin, à égalité (ça tombe bien, ils ont joué l’un après l’autre). Il a fallu attendre 3h du mat’ quand même pour les entendre mais, Thanks God, on avait Teki et son masque de pourceau pour nous distraire (ha j’te jure, quel trublion ce Teki)!

J’étais sur le cul de la maturité du jeune Surkin quand même! Para One, OK, on savait qu’il est bon mais Surkin, merde! A peine haut comme 3 pommes et il manie déjà le Mac et la mixette avec la dextérité des plus grands! Et tout ça pour le bonheur des clubbers! En plus, il est très sympa, il a même posé pour la photo (j’avais mon portable, ‘ai pété l’appareil la veille, j’vous l’ai dit!)

Bref, ça fait du bien deux soirées de qualité le même week-end! Et tant pis pour le Rugby: entre Institubes, Ed Banger et Kitsuné, la France est LA championne du monde toute catégorie de l’electro qui déchire!!!