Archive for the Sammy Decoster Category

Free Your Speech # 4 : Fink

Posted in concert, daft punk, distance and time, fink, je ne sais quoi, justice, kings of leon, live, ninja tunes, oizo, radiohead, Sammy Decoster, these new puritans, trabendo on February 1, 2008 by freeyourmind

30 janvier, 17h57, j’arrive avec un peu de retard au Trabendo… En fait pas tant que ça, Fink et son groupe terminent tout juste de faire les balances…

– Hey, Thomas!

It would be me! Le groupe me reçoit dans sa loge. Ambiance décontractée, relax, back stage à la Taratata. Je m’assois en face de Fink. Il est jeune, tout juste la trentaine, cheveux ultra-courts et regard très chaleureux. Je me sens à l’aise. L’interview peut commencer, je démarre le magnéto…

1/ Peux-tu te présenter stp?
Fink du label Ninja Tunes, producteur, auteur/compositeur/interprète et guitariste. Nous sommes en tournée actuellement avec mon groupe: Paris ce soir puis Rennes, Marseille, Montpellier… Ca va être bien tout ça.

2/ Que signifie Fink?
Mon prénom est Fin. Lorsque j’ai commencé en tant que producteur d’electro (2000), tout reposait sur l’anonymat: il fallait éviter les photos de presse, avoir un pseudo… Ca m’a pris une journée entière pour trouver un nom dans un style Ninja Tunes ! J’avais pensé au départ à Finq avec un q, ça sonnait un peu comme funk tu vois, mais Ninja Tunes a dit que ça sonnait trop français! C’était avant que la France soit cool!! Maintenant, la France est cool!!

3/ Quelles sont tes influences?
Ma musique s’inspire d’artistes folk comme Joni Mitchell ou John Martin. J’aime beaucoup John Lee Hooker qui est capable de faire tout un album avec la même note. Je n’en suis pas capable mais j’adore ce courage, cette liberté de s’affranchir de chorus si on ne veut pas de chorus… Ce que je fais est entre le folk et la soul: c’est du folk car je joue d’un instrument folk et c’est de la soul car ma voix est plutôt soul.

4/ Comment travailles-tu?
Tout part souvent d’un riff, un peu comme une boucle electro tu vois, hypnotisante. Ca m’obsède souvent pendant des jours! Puis j’y associe des paroles que j’ai de côté également et tout se concrétise.

5/ Quels sont tes projets pour 2008?
Nous n’allons plus beaucoup tourner en 2008: ceci est notre dernière tournée. Nous allons peut-être repartir aux USA mais ce ne sera pas avant le printemps. Sinon, je suis en train de travailler sur un autre projet: un album d’electronica sur un autre label. Quelque chose de plus dub-electro… J’écris aussi beaucoup de chansons, pour John Legend par exemple. Je préfère par contre éviter les featuring car tu n’as aucun contrôle sur ce genre de projets.

6/ Et les tournées, ça te plait?
Ça me plait quand c’est bien! Le problème c’est que tu ne sais jamais ce que ça va donner. Et je ne parle pas en termes de public, je parle de moi! Je me nourris beaucoup du public donc c’est important que l’audience soit réactive.

7/ Tu as parlé d’un projet orienté electro: peux-tu revenir dessus?
Ce projet vient tout juste d’être signé, c’est encore assez complexe et politique. Le dub est la base du projet. Quand mon groupe et moi nous nous relaxons, nous jouons du dub style Mad Professor. Du vrai dub tu vois avec des beats et des guitares, pas du reggae. J’adore des types comme Finlay Quaye, Maverick a strike est un classique. J’essaie de faire ça avec de l’electro sans que ça sonne trop german coffee table dub, sans vouloir être offensant!! Entre 2 albums de Fink, j’ai besoin de vacances et comme je ne peux physiquement pas prendre de vacances, je joue de l’electronica.

8/ Peux-tu me parler de Distance and time, ton dernier album?
Distance and time est le 1er album que je ne produis pas. Andy Barlow du groupe Lamb, qui n’existe plus aujourd’hui mais qui était énorme dans les années 90, a produit l’album. C’était intéressant: Andy nous a appris tout un tas de choses sur les tournées, les concerts et nous, on lui a appris comment produire un groupe. L’album nous a pris 3 semaines à être bouclé, on aurait pu le faire plus vite mais Andy qui vient d’une major prend son temps… C’est vrai que venant d’un label indé, on ressent plus le besoin de produire rapidement un album. C’est le cas quand tu tournes beaucoup et que par exemple, tu pars sur la route en mai, tu as besoin de finir l’album en février pour l’intégrer au show avant la tournée. Histoire d’avoir du choix… C’est quelque chose qui nous motive beaucoup et c’est pour ça que nous travaillons déjà sur 16-17 titres pour le prochain album… mais aucun ne sera joué ce soir!

9/ Des artistes/albums qui t’ont marqué en 2008?
Je fais une émission radio hebdomadaire de 2 heures dans ma ville natale de Brigton (The future rock’n’roll show) et nous programmons beaucoup de choses. Parmi les artistes qui m’ont marqué l’année dernière, je pense à Radiohead, Kings of Leon, mais je ne suis pas sûr que l’album date de 2007, plutôt fin 2006, un groupe de Montréal, les Je ne sais quoi avec ce titre Everything is finished , These New Puritans, School of language… Cette question pourrait prendre des heures à répondre! Sinon j’aime aussi Ed Banger! Mr Oizo surtout… J’aime bien ce que fait Kitsune également. Et Justice bien sûr… Tu vois Justice a été énorme en 2007, presque trop énorme. Quand je repense à Daft Punk, ce sont pour moi les Led Zeppelin/ Pink Floyd de l’electronica ! Ils ont influencé au moins une vingtaine de groupes actuels. Au milieu des années 90, il y avait Air et Daft Punk. Air a tout de suite influencé Zero 7, Groove Armada, etc. Daft Punk n’a pas eu d’influence à l’époque mais maintenant, c’est évident.

10/ In Rainbows de Radiohead a beaucoup fait parlé de lui en 2007: qu’en penses-tu?

J’ai téléchargé l’album et l’ai payé 2 £, j’étais fauché à l’époque! Tu vois, Radiohead en sont à leur 9ème album et ils en ont un peu marre des histoires de promo, les journalistes, etc. Ce qui est légitime vraiment! Et cette idée de vouloir que tout le monde ait l’album en même temps, c’est génial! Lorsque tu entends un album, qui est sur le point de sortir, passer à la radio, c’est frustrant! Tu te dis que tu aimerais bien l’avoir tout de suite, mais tu peux pas! Radiohead a remédié à ça en sortant In rainbows en même temps, pour tout le monde, sur le web. Et même si tu n’as pas l’argent, tu peux quand même le télécharger, c’est top! Je vais acheter le vynil je pense… Au fait, tu as vu le live de Radiohead sur Current TV? C’est incroyable: Thom Yorke en studio qui joue tout l’album In rainbows et qui est filmé! Il se plante, le guitariste se trompe aussi, tout ça est tellement vrai, j’adore!

Sinon, je ne pense pas que le téléchargement va tuer l’industrie du disque. Quand les radios ont commencé à émettre, les maisons de disque les ont poursuivi… et moi: à l’école, je faisais des mixtape et les donnait à mes amis. Ça poussait mes potes à acheter les albums des artistes que je compilais. Non vraiment, les gens qui téléchargent vont aux concerts, c’est évident. Ce n’est pas un problème pour moi…

Je me laisse emporter par la gentillesse de mon interlocuteur et décroche un peu de mes questions toutes faites…

Sur la fin, je lui parle de son 1er album electro Fresh Produce (17″55′), il me dit qu’il a essayé de se rapprocher du travail de Prefuse 73… Et me raconte cette histoire où le chanteur du groupe heavy US System of a down lui avoue un jour qu’il apprécie vraiment son travail electro!

Il conclut par une anecdote. Il jouait la veille sur France 3, sa première télé française, et sa guitare s’est cassée à 5 mns du direct, il a quand même réussi à jouer et m’explique comment (20″50′).

Fink interview in English @ Trabendo – Paris (full length – 22″50′)

Je quitte la loge très zen, la sérénité de Fink m’a complètement submergée…
Dans ces conditions, le concert ne peut que bien se dérouler

Après une 1ère partie assurée par Sammy Decoster, Fink et son groupe débarque sur scène. Toujours aussi cool, le groupe démarre son gig. Le Trabendo est plein à craquer, il fait bon autour de la scène, on est bien ensemble…

Fink live2 @ Trabendo 30/01/2008
envoyé par freeyourmind2point0