Archive for the oizo Category

Daft Punk’s Pyramid vs Etienne de Crecy’s Cube

Posted in cite de la musique, etienne de crecy, fujiya miyagi, metronomy, oizo, paris, villette, we love art on March 24, 2008 by freeyourmind

Photo: Alexis Arragon

Chaque week-end, c’est la même chose: l’offre pléthorique de concerts, soirées et autres évènements clubbing ne fait que te plonger davantage dans des abimes de doutes et de questionnements : comment ne pas passer à côté de l’immanquable? Comment être présent au bon moment au bon endroit? Plus on avance dans le temps, plus l’offre se multiplie et toi le noctambule, tu n’en es que plus confus…

Et là je dis STOP! Dans cette jungle, certains noms associés à qualité d’organisation et bon goût sont là pour te guider : l’agence évènementielle We Love fait partie de ceux-là!

Responsable de la somptueuse soirée We Love Supermayer à l’espace Pierre Cardin, l’agence organisait samedi dernier un nouvel évènement d’exception avec la Cité de la Musique: We Love in Cité

Sur le papier, ça donne envie:
Deux dance floors dans un lieu prestigieux pour découvrir et/ou redécouvrir jeunes pousses en devenir et artistes concerts de la Cité de la musique et sur le dance floor hautement architectural de la rue musicale…

La réalité est peu plus nuancée…
En arrivant, l’aspect massif de la Cité de la Musique impressionne d’emblé. C’est à mon avis un lieu beaucoup trop institutionnel pour organiser des soirées… pas de petit recoin, peu d’intimité, jamais la Cité n’a donné l’impression d’être blindée, et c’est dommage.

Ensuite c’est vrai qu’il est difficile de sonoriser un lieu si haut de plafond (au moins 10m de hauteur sous plafond!). Ainsi, malgré les efforts des organisateurs, il y a beaucoup de réverb. Notamment dans ce qui s’appelle la rue musicale

Après les points négatifs, un peu de positif.
La programmation est ambitieuse et mélange habilement valeurs sures et découvertes. On a droit à de l’electro pure et dure (Mr Oizo, Etienne de Crecy…) mais aussi à du rock (Fujiya & Miyagi, Metronomy…).

La logistique de la soirée est irréprochable: sécurité, toilettes, vestiaire, espace fumeurs, pas de queue à l’entrée… tout est parfait.

Enfin, et je ne pense pas que ce soit uniquement moi car tout le monde était unanime après son set: much RESPECT to Etienne de Crecy ! Ce rescapé de la French Touch n’a rien perdu de son talent en 10 ans d’activité! Il a réussi à faire danser toute la Cité de la Musique à 3 heures du mat’ et à blinder l’auditorium transformé pour la peine en dancefloor géant! L’installation audiovisuelle a également bluffé tout le monde. Jamais vu quelque chose comme ça auparavant…

Etienne de Crecy v1 @ We Love in Cité – 22/03
envoyé par freeyourmind

Bref, la seule performance d’Etienne de Crecy méritait le déplacement! Je retourne de ce pas lancer un de ses maxis!! I Love you Etienne!!!

Advertisements

Modern Classic: Sébastien Tellier

Posted in dj koze, la ritournelle, oizo, politics, quentin dupieux, record makers, sebastien tellier, sexual sportswear on February 24, 2008 by freeyourmind

Pourquoi Modern Classic? Car certains titres, bien que sortis récemment (comparés aux oldies que je programme normalement dans les Sunday Classic!), sont des classiques contemporains. Et bien sûr La ritournelle de Sébastien Tellier est un monument dans cette catégorie… Sorti en 2005, sur l’album Politics, La ritournelle restera je pense comme un des titres de l’année 2005. Un morceau intemporel, charnel avec des arrangements somptueux qui est tellement représentatif de la sensibilité à fleur de peau de Sébastien Tellier. Ce titre dont tout le monde s’en est emparé (j’ai même eu l’occasion d’entendre DJ Koze le jouer en plein set minimal au Nouveau Casino) fait parti de l’imaginaire collectif…

J’ai la chance de rencontrer demain lundi Sébastien Tellier pour réaliser un interview et parler notamment de son nouvel album Sexuality J’évoquerai bien sûr La ritournelle. A suivre sur Free your mind

Le clip réalisé par Quentin DUPIEUX (Mr OIZO)

La ritournelle – Sébastien TELLIER
envoyé par RECORDMAKERS

La version officielle

Calvin Harris talks about disco and… Beyonce

Posted in calvin harris, Ed Banger, electro, i created disco, merrymaking at my place, oizo, scotland on February 8, 2008 by freeyourmind

Calvin Harris est le genre de type que tu t’attends vraiment à croiser dans un Pub. Le nez plongé dans une pint de Guiness, les yeux scotchés au match de foot que diffuse l’écran plat, bref un gars simple et gentil.

C’est du moins l’impression qu’il m’a donné lors de notre petite entrevue mardi dernier. En à peine 5 mns, il a trouvé le moyen de me parler de son album I Created Disco, d’évoquer ses influences, sa façon de travailler, le tournage très pittoresque de la vidéo de Merrymaking at my place… Sans oublier un petit commentaire pour le remix de ce même morceau réalisé par Mr Oizo. Bref, un pur moment. Thanks God, I like this guy !

FYM talks to Calvin Harris – http://freeyourmind.fr
envoyé par freeyourmind2point0

Calvin Harris parle aux français

Posted in calvin harris, i created disco, merrymaking at my place, oizo on February 5, 2008 by freeyourmind

Ce jeune punk écossais aux allures d’adolescent légèrement détaché n’est autre que Calvin Harris. Difficile de passer à côté du phénomène outre-manche… Le vénérable NME dit de lui

Harris has distilled all of the synth-popping, amp-busting sounds of electroclash and disco-punk into a complete set of proper pop uppers

On comprend pas tout, mais on imagine que c’est positif…! Le Herald en fait des tonnes autour de son idylle avec Kylie Minogue et il a… 83 147 amis sur Myspace (peut-être plus au moment où vous cliquerez sur ce lien)! Wow!!

Bref, le garçon est populaire. Actuellement en France pour la promo de son 1er album I created disco, je l’interroge aujourd’hui sur les raisons secrètes qui le pousse à faire ce qu’il fait (hum hum) et pour savoir surtout si c’est bien lui le créateur du Disco !

Suspense insoutenable, la vidéo de l’interview sera en ligne vendredi dans le cadre de la rubrique Free your speech.

En attendant, une vidéo colorée et un remix sous acide par Mr Oizo. Ma générosité me perdra.

Calvin Harris – Merrymaking at my place (Mr Oizo remix)

Free Your Speech # 4 : Fink

Posted in concert, daft punk, distance and time, fink, je ne sais quoi, justice, kings of leon, live, ninja tunes, oizo, radiohead, Sammy Decoster, these new puritans, trabendo on February 1, 2008 by freeyourmind

30 janvier, 17h57, j’arrive avec un peu de retard au Trabendo… En fait pas tant que ça, Fink et son groupe terminent tout juste de faire les balances…

– Hey, Thomas!

It would be me! Le groupe me reçoit dans sa loge. Ambiance décontractée, relax, back stage à la Taratata. Je m’assois en face de Fink. Il est jeune, tout juste la trentaine, cheveux ultra-courts et regard très chaleureux. Je me sens à l’aise. L’interview peut commencer, je démarre le magnéto…

1/ Peux-tu te présenter stp?
Fink du label Ninja Tunes, producteur, auteur/compositeur/interprète et guitariste. Nous sommes en tournée actuellement avec mon groupe: Paris ce soir puis Rennes, Marseille, Montpellier… Ca va être bien tout ça.

2/ Que signifie Fink?
Mon prénom est Fin. Lorsque j’ai commencé en tant que producteur d’electro (2000), tout reposait sur l’anonymat: il fallait éviter les photos de presse, avoir un pseudo… Ca m’a pris une journée entière pour trouver un nom dans un style Ninja Tunes ! J’avais pensé au départ à Finq avec un q, ça sonnait un peu comme funk tu vois, mais Ninja Tunes a dit que ça sonnait trop français! C’était avant que la France soit cool!! Maintenant, la France est cool!!

3/ Quelles sont tes influences?
Ma musique s’inspire d’artistes folk comme Joni Mitchell ou John Martin. J’aime beaucoup John Lee Hooker qui est capable de faire tout un album avec la même note. Je n’en suis pas capable mais j’adore ce courage, cette liberté de s’affranchir de chorus si on ne veut pas de chorus… Ce que je fais est entre le folk et la soul: c’est du folk car je joue d’un instrument folk et c’est de la soul car ma voix est plutôt soul.

4/ Comment travailles-tu?
Tout part souvent d’un riff, un peu comme une boucle electro tu vois, hypnotisante. Ca m’obsède souvent pendant des jours! Puis j’y associe des paroles que j’ai de côté également et tout se concrétise.

5/ Quels sont tes projets pour 2008?
Nous n’allons plus beaucoup tourner en 2008: ceci est notre dernière tournée. Nous allons peut-être repartir aux USA mais ce ne sera pas avant le printemps. Sinon, je suis en train de travailler sur un autre projet: un album d’electronica sur un autre label. Quelque chose de plus dub-electro… J’écris aussi beaucoup de chansons, pour John Legend par exemple. Je préfère par contre éviter les featuring car tu n’as aucun contrôle sur ce genre de projets.

6/ Et les tournées, ça te plait?
Ça me plait quand c’est bien! Le problème c’est que tu ne sais jamais ce que ça va donner. Et je ne parle pas en termes de public, je parle de moi! Je me nourris beaucoup du public donc c’est important que l’audience soit réactive.

7/ Tu as parlé d’un projet orienté electro: peux-tu revenir dessus?
Ce projet vient tout juste d’être signé, c’est encore assez complexe et politique. Le dub est la base du projet. Quand mon groupe et moi nous nous relaxons, nous jouons du dub style Mad Professor. Du vrai dub tu vois avec des beats et des guitares, pas du reggae. J’adore des types comme Finlay Quaye, Maverick a strike est un classique. J’essaie de faire ça avec de l’electro sans que ça sonne trop german coffee table dub, sans vouloir être offensant!! Entre 2 albums de Fink, j’ai besoin de vacances et comme je ne peux physiquement pas prendre de vacances, je joue de l’electronica.

8/ Peux-tu me parler de Distance and time, ton dernier album?
Distance and time est le 1er album que je ne produis pas. Andy Barlow du groupe Lamb, qui n’existe plus aujourd’hui mais qui était énorme dans les années 90, a produit l’album. C’était intéressant: Andy nous a appris tout un tas de choses sur les tournées, les concerts et nous, on lui a appris comment produire un groupe. L’album nous a pris 3 semaines à être bouclé, on aurait pu le faire plus vite mais Andy qui vient d’une major prend son temps… C’est vrai que venant d’un label indé, on ressent plus le besoin de produire rapidement un album. C’est le cas quand tu tournes beaucoup et que par exemple, tu pars sur la route en mai, tu as besoin de finir l’album en février pour l’intégrer au show avant la tournée. Histoire d’avoir du choix… C’est quelque chose qui nous motive beaucoup et c’est pour ça que nous travaillons déjà sur 16-17 titres pour le prochain album… mais aucun ne sera joué ce soir!

9/ Des artistes/albums qui t’ont marqué en 2008?
Je fais une émission radio hebdomadaire de 2 heures dans ma ville natale de Brigton (The future rock’n’roll show) et nous programmons beaucoup de choses. Parmi les artistes qui m’ont marqué l’année dernière, je pense à Radiohead, Kings of Leon, mais je ne suis pas sûr que l’album date de 2007, plutôt fin 2006, un groupe de Montréal, les Je ne sais quoi avec ce titre Everything is finished , These New Puritans, School of language… Cette question pourrait prendre des heures à répondre! Sinon j’aime aussi Ed Banger! Mr Oizo surtout… J’aime bien ce que fait Kitsune également. Et Justice bien sûr… Tu vois Justice a été énorme en 2007, presque trop énorme. Quand je repense à Daft Punk, ce sont pour moi les Led Zeppelin/ Pink Floyd de l’electronica ! Ils ont influencé au moins une vingtaine de groupes actuels. Au milieu des années 90, il y avait Air et Daft Punk. Air a tout de suite influencé Zero 7, Groove Armada, etc. Daft Punk n’a pas eu d’influence à l’époque mais maintenant, c’est évident.

10/ In Rainbows de Radiohead a beaucoup fait parlé de lui en 2007: qu’en penses-tu?

J’ai téléchargé l’album et l’ai payé 2 £, j’étais fauché à l’époque! Tu vois, Radiohead en sont à leur 9ème album et ils en ont un peu marre des histoires de promo, les journalistes, etc. Ce qui est légitime vraiment! Et cette idée de vouloir que tout le monde ait l’album en même temps, c’est génial! Lorsque tu entends un album, qui est sur le point de sortir, passer à la radio, c’est frustrant! Tu te dis que tu aimerais bien l’avoir tout de suite, mais tu peux pas! Radiohead a remédié à ça en sortant In rainbows en même temps, pour tout le monde, sur le web. Et même si tu n’as pas l’argent, tu peux quand même le télécharger, c’est top! Je vais acheter le vynil je pense… Au fait, tu as vu le live de Radiohead sur Current TV? C’est incroyable: Thom Yorke en studio qui joue tout l’album In rainbows et qui est filmé! Il se plante, le guitariste se trompe aussi, tout ça est tellement vrai, j’adore!

Sinon, je ne pense pas que le téléchargement va tuer l’industrie du disque. Quand les radios ont commencé à émettre, les maisons de disque les ont poursuivi… et moi: à l’école, je faisais des mixtape et les donnait à mes amis. Ça poussait mes potes à acheter les albums des artistes que je compilais. Non vraiment, les gens qui téléchargent vont aux concerts, c’est évident. Ce n’est pas un problème pour moi…

Je me laisse emporter par la gentillesse de mon interlocuteur et décroche un peu de mes questions toutes faites…

Sur la fin, je lui parle de son 1er album electro Fresh Produce (17″55′), il me dit qu’il a essayé de se rapprocher du travail de Prefuse 73… Et me raconte cette histoire où le chanteur du groupe heavy US System of a down lui avoue un jour qu’il apprécie vraiment son travail electro!

Il conclut par une anecdote. Il jouait la veille sur France 3, sa première télé française, et sa guitare s’est cassée à 5 mns du direct, il a quand même réussi à jouer et m’explique comment (20″50′).

Fink interview in English @ Trabendo – Paris (full length – 22″50′)

Je quitte la loge très zen, la sérénité de Fink m’a complètement submergée…
Dans ces conditions, le concert ne peut que bien se dérouler

Après une 1ère partie assurée par Sammy Decoster, Fink et son groupe débarque sur scène. Toujours aussi cool, le groupe démarre son gig. Le Trabendo est plein à craquer, il fait bon autour de la scène, on est bien ensemble…

Fink live2 @ Trabendo 30/01/2008
envoyé par freeyourmind2point0

Les sorties de juin

Posted in chemical brothers, digitalism, ed banger records, justice, killing in the name of, kitsune, oizo, rage against the machine on May 20, 2007 by freeyourmind

Le mois de juin approche. Outre un peu de soleil (please!), il nous amène pas mal de nouveautés…

Le grand retour de Mr Oizo. Il avait signé il y a quelques années déjà le titre “Flat Beat” qui avait été repris par une grande marque de jeans américains pour illustrer leur campagne de publicité et qu’on avait finalement entendu dans toutes les soirées camping de l’été 1999… Hé bé, il vient d’intégrer le label de Pedro Winter, Ed Bangers, et sort son premier EP intitulé “Transexual”le 5 juin. On dirait presque qu’il cherche à se racheter une crédibilité. J’suis un peu mauvaise langue là car le remix de lui que tout le monde joue en ce moment est… puissant. Ce qui laisse présager de bonnes choses pour son maxi. Enjoy

Rage against the machine “Killing in the name of” (mr oizo remix)
Buy it! – Achetez!

Ensuite, l’album de… Justice. Sortie prévue le 11 juin, ce premier opus s’appelle † …? Bon d’accord, c’est pas facile à prononcer mais fallait s’y attendre à ce qu’ils l’utilisent ce symbole vu que l’on le retrouve systématiquement sur chaque scène que Justice occupe! Toute la blogosphère en parle et apparemment, l’album est à la hauteur des singles sortis ces dernières semaines. Je n’ai pas eu la chance d’avoir une pré copie mais j’ai quand même réussi à obtenir un track de l’album.

Phantom part II
Buy it! – Achetez!

La 4ème compilation de Kitsuné dont j’avais déjà parlé en termes très flatteurs sortira le 18 juin. Pas de track exclusif pour vous mais un remix réalisé par Digitalism, groupe découvert par la maison Kitsuné. Attention, c’est du lourd.

Test Icicles “What’s your damage” (digitalism remix)
Buy it! – Achetez!

Enfin, last but not least, les Chemical Brothers qui nous concoctent un album “We Are The Night” pour fin juin. Et voici le clip du premier single, comme d’hab, il est terrible.

The Chemical Brothers – Do it again
envoyé par truemozzer

J’ai pas mal bossé pour vous cette fois-ci! Si vous avez aimé, dites le MERDE, je mettrai d’autres tracks…