Archive for the hype Category

London, I love you but you’re bringing me down…

Posted in brick lane, Ed Banger, fabric, get physical, hype, london, londres, party, samim, techno on September 11, 2007 by freeyourmind

Depuis 10 ans maintenant que je retourne régulièrement à Londres, c’est à chaque fois a fuckin’ kick in the ASS ! L’énergie qui se dégage de cette ville, la nuit comme le jour, la ferveur des gens dans les rues, dans les clubs, dans les magasins, tout ça est in-cro-yable ! On a beau dire, ils sont forts ces putains de britons !

Un club : The Fabric

The Fabric est un club mythique que je n’avais encore eu l’occasion d’expérimenter… Direction donc le 77a Charterhouse Street EC1M 3HN, histoire de se chauffer les oreilles aux tracks outre-manche du moment. Et là, pour une claque, c’est une claque ! Faut aimer les clubs “usines” avec de multiples salles (3 salles dans ce cas) et un sound-system comment dire, MASSIVE ! J’sais pas trop ce qu’il s’est passé mais j’y suis rentré à 1h du mat’ et en sortant il faisait jour… on a quitté ce temple du GROS son à 7h du mat’…. J’ai fait une p’tite vidéo mais please excusez la “qualité” sonore, c’est inaudible, vu le volume impossible de faire mieux…

Baissez le son et passez vous ça, c’est pareil en beaucoup plus écoutable…

Ricardo Villalobos – MDMA

Fabriclive London 8.9.2007
envoyé par thom4sl

Un track : Samim – Heater

Une curiosité vraiment… Car cette fois-ci, ce n’est pas de Justice, de Digitalism ou de Simian Mobile Disco dont il s’agit. A lire les blogs (français), on a vraiment l’impression ces derniers temps qu’il n’y en a que pour ce son ed banger-ien / nu-rave, c’est FAUX ! En Grande-Bretagne, le jeune Irano-suisse (ça se dit ?) Samim Winiger défraie la chronique avec son titre d’accordéon house Heater. C’est pas une blague, vous avez bien lu, de la house matinée d’accordéon !!! Signé sur le label respecté Get Physical, il cartonne dans les clubs, et ça n’a pas raté, je l’ai entendu @ Fabric… Par contre, pas un morceau du label de Busy P… Brav le disait en rentrant d’Ibiza, Justice est loin d’être la bande-sonore mondiale…

Samim – Heater

Un quartier : Brick Lane

Situé à deux pas de la station Liverpool Street, dans l’est de Londres, ce quartier est en ébullition permanente… Outre une quantité de restaurants indiens, une ancienne brasserie (Old Truman Brewery 91 Brick Lane) a été totalement réinvestie par des magasins de fringues plutôt cool, des galeries d’artistes, des pubs et un excellent magasin de disques (Rough Trade) où l’on trouve une grosse quantité de vinyls et des conditions d’écoute idéales (platines MK2 et casques Pioneer impecc’, vendeurs aux p’tits oignons). Bref, du bonheur !

Et puis, la hype grouille là bas…

Can’t wait to go back…

Advertisements

"C’est quoi ton myspace?"

Posted in blue monday, concorde atlantique, daft punk, dance, Ed Banger, hype, justice, new order, paris, prodigy, sebastian, smack my bitch up, uffie on July 26, 2007 by freeyourmind

(Si vous vous reconnaissez et que vous souhaitez être retiré du blog, écrivez-moi)

Acte 1 – Scène 1

Tout commence au bateau Concorde Atlantique, il est 18h30. On était prévenu, il faut arriver le plus tôt possible. Et ca paye, mois d’une minute de queue à l’entrée. Les ordres sont clairs “pas de déguisement, pas d’entrée”. Un type devant nous se fait jeter. Le soleil inonde le pont supérieur…. everybody’s chilling. Un défilé, c’est un défilé. Tout le monde a joué le jeu, beautiful people in their outstanding outfits aree playing around… Paris under the influence of Venice, it’s working.

L’ambiance est plutôt bon enfant, les appareils photos fusent, Pedro a réussit son pari.

De duo prometteur…

En solo enchanteur…

Phoenix – If I ever feel better

Again and again and again

Acte 1 – Scène 2

Le temps passe (il s’est écoulé 4 heures depuis notre arrivée)… la nuit tombe lentement. On a presque oublié ce pourquoi on était venu. La teuf, merde! Descente aux ponts inférieurs. Diantre, la chaleur est dense. Les corps trempés s’agitent, d’abord doucement puis chaloupent de plus en plus vite au fur et à mesure que la musique se fait plus présente, délicieusement envahissante…

“- A quelle heure passe Justice?
– A 0h00, je crois
– Ici ou…?
– Non en dessous, le pont inférieur, la fournaise…
– OK, t’es prêt?
– Et elle, tu crois qu’elle est prête?
– …”


Acte 2 – Scène 1

Passons aux choses sérieuses… Let’s go and see the phenomenom

Les choses se précisent. On dirait que toute la péniche est au dernier niveau, environ 500 personnes sont là. La chaleur est insoutenable. Les ventilateurs sont inutiles. Useless air conditionning too… c’est quasi-impossible de s’approcher des 2 frenchies. Un champ de croix oranges barrent le passage, puis des vigiles, puis une barrière comme dans une manif’!


La tension est palpable, puis le set démarre enfin !! Nerveux, efficace, dense. Comme dans un rêve. Qui vire vite au cauchemar! Une première coupure, d’électricité je crois, arrête net les clubbers. What the FUCK?*$@?

Cela ne s’arrange pas avec le temps: les justiciers reprennent, une fois la panne identifiée, puis re-coupure! Et c’est comme ça pendant 40 longues minutes de souffrance pour les 500 personnes venus rendre des compte à l’electro made in paris. Au bout de 4 coupures, les gens commencent à quitter le pont inférieur et remonte prendre l’air. Comme moi.

Acte 2 – Scène 2

Les discussions vont bon train: apparemment, il y avait tellement de monde là-dessous, que la péniche s’est mis à pencher du côté d’où Justice jouait !! Les organisateurs et vigiles étaient super stressés! Et la chaleur+humidité insupportables ont eu raison des machines, déclenchant les coupe-circuits des amplisSad so sad

Il est une heure du mat’ maintenant et tout le monde est super déçu. Justice ayant ce soir éclipsé tous les autres artistes du label, les gens oublient l’existence de Sebastian & consorts et quittent le navire comme des r****

Je susi têtu. “Je reste” dis-je aux personnes qui m’accompagnent.

Acte 2 – Scène 3

A 1h40, je descend seul au pont inférieur et O bonheur Justice démarre son set avec 1h40 de retard. Too bad pour les losers qui sont partis. Ils restent bien 300 personnes sur la péniche quand même. Et les gens continuent à faire la queue pour rentrer…

C’est parti! Ca va, leur set n’a pas trop perdu d’intensité.

WOW! Blue Monday des New Order s’enchaînent merveilleusement avec Smack my bitch up de Prodigy! TUERIE, c’est une TUERIE sur le dancefloor! Aaaarrrggggghhh!!!!!!!

New Order – Blue Monday
Prodigy – Smack my bitch up

SMACK MY BITCH UP !

Dénouement

Ouf, il s’en est fallu de peu… “Police partout, Justice nul part” hurlait la foule au moment des coupures! Hé bé, NON!

Justice was there, SUCKA!

Et au fait “C’est quoi ton myspace?”

My boss Is A Slut

Posted in electro, hype, showcase, son, teuf on March 3, 2007 by freeyourmind

Mon patron est une salope (!) c’est ce soir, au Showcase (VIIIe arr.), avec un line-up de qualité: Vanity Djs (Tokyo), Buster Bennett (Antisocial, UK), les Perfect Loosers et très probablement Michael Gaubert en invité spécial. 2 combos féminins à la créativité débridée, si tu as loupé le concert-performance des Chicks on Speed la semaine dernière au Centre Pompidou, c’est l’occasion de retrouver le trio… Pas mal non plus dans le genre déjantée, les israeliennes de Terry Poisson…

Post-report demain dimanche!