Archive for the housemeister Category

Boys Noize and Institubes, weapons of ear destruction

Posted in boys noize, elysée montmartre, housemeister, institubes, para one, rex, surkin, teki latex, ttc on October 15, 2007 by freeyourmind

Les soirées se suivent et se ressemblent souvent, dans la médiocrité… Sauf rares exceptions comme pour les 2 soirées de ce week-end : Boys Noize au Rex Club vendredi soir et tout le crew Institubes à l’Elysée Montmarte samedi soir! Du beau monde en perspective!!

En arrivant au Rex vendredi soir, le dancefloor est désert! Et ça me fait redouter le pire car le gars qui joue avant Boys Noize s’appelle DJ Housemeister (what?) et je ne sais pas trop dans quel warm-up on s’embarque…!

Au bout de 30 mns et tandis que le dancefloor s’est rempli, mes craintes sont totalement dissipées: DJ Housemeister (arborant un t-shirt Modeselektor, c’est rassurant) joue une house bien crado à base de gros beats et de groove suitant le sexe ! Il enchaîne sans complexe Siriusmo, Chemical Brothers et Sebastian ! Que du bonheur!!

Alors que les claques sonores de DJ Housemeister ont bien matraqué nos oreilles, Boys Noize débarque dans la place! Il est attendu de pied ferme par un Rex Club chauffé à blanc et il attaque direct par un Lava Lava tonitruant (désolé pour la “qualité” sonore) !

Il a alterné remixes et titres de l’album Oi Oi Oi plus quelques versions live totalement délirantes ! C’était un GRAND moment, mesdames et messieurs, j’ai sué eau et sang pendant environ 1h30 (j’crois, j’sais plus trop, j’ai carburé à la vodka…) et après avoir fait tomber mon appareil photo dans la foule en délire (je l’ai retrouvé mais dans un sale état…), j’me suis rentré vers 5h du mat’, moi et mon t-shirt trempé… les oreilles bourdonnantes mais heureux.

Samedi soir, alors que je me sens étonnamment en forme (merci Alka-seltzer), je me dirige vers Pigalle direction l’Elysée Montmarte pour une soirée qui s’annonce terrible!

Parmi tout ce petit monde, je décerne la palme du set qui déchire à Para One et Surkin, à égalité (ça tombe bien, ils ont joué l’un après l’autre). Il a fallu attendre 3h du mat’ quand même pour les entendre mais, Thanks God, on avait Teki et son masque de pourceau pour nous distraire (ha j’te jure, quel trublion ce Teki)!

J’étais sur le cul de la maturité du jeune Surkin quand même! Para One, OK, on savait qu’il est bon mais Surkin, merde! A peine haut comme 3 pommes et il manie déjà le Mac et la mixette avec la dextérité des plus grands! Et tout ça pour le bonheur des clubbers! En plus, il est très sympa, il a même posé pour la photo (j’avais mon portable, ‘ai pété l’appareil la veille, j’vous l’ai dit!)

Bref, ça fait du bien deux soirées de qualité le même week-end! Et tant pis pour le Rugby: entre Institubes, Ed Banger et Kitsuné, la France est LA championne du monde toute catégorie de l’electro qui déchire!!!