Archive for the etienne de crecy Category

Solidays ep2 : back from the dead

Posted in etienne de crecy, exyzt, ntm, solidays, supreme ntm on July 10, 2008 by freeyourmind

Toc toc ? Tu dors ? Pas moi ! Tu croyais pourtant que j’avais décidé de laisser les autres (= Julien, Nadaxeler, Elo et Alexis) bosser maintenant qu’on est plus nombreux chez FYM ! Et bien, non !! Je maintiens le cap et garde la barre bien en main, en bon capitaine du e-navire !! Mais c’est vrai que le week-end dernier était chargé en évènements festifs…

D’où prise de retard, nuits écourtées et bada boum, post du deuxième jour de Solidays, presque une semaine après !

Samedi 5 juillet, j’arrive à Longchamp en fin d’après-midi. Petit repérage des lieux (faut dire que je n’étais pas là la veille…), « hoo, t’es là toi aussi… », « bonjour, bonjour… », « bisou, bisou…» etc. Bon, le stand merguez frites est là, pour les chichis c’est par là et les scènes, ha oui, les scènes, c’est par là…

Un rapide coup d’œil à la prog pour me remémorer les artistes que je souhaite voir : NTM bien sûr que j’ai raté à l’Olympia lundi 30 juin en concert vip, et tous les artistes electro en général (et Etienne de Crecy en particulier !).

Comme souvent sur Solidays, l’ambiance générale est très sympa : les gens sont heureux d’être là (malgré une météo capricieuse), l’organisation générale est (relativement) bonne… 😉 Bref, que du bonheur ! Et souvent quand tout va bien, le temps passe vite ! En 2-2, il est déjà 23h30 et le concert des 10 ans est sur le point de commencer…

Je cours je cours vers le devant, et me faufile tant bien que mal tout contre la barrière de sécurité, devant la scène, histoire de sentir (au sens propre comme au sens figuré) toute l’énergie du live m’envahir…

Je mets mes bouchons d’oreille (ne jamais oublier de se protéger !), et c’est parti pour presque 2 heures d’hommage appuyé à l’association Solidays ! Des stars de la variété française défilent (des prénoms qui commencent par « R », « L » ou « S ») entrecoupées par un Zebra aux cuts toujours aussi affûtés et aux bootlegs toujours aussi efficaces (big up pour le « Justice – Phantom pt II » pimpé avec « The Clash – Should I stay or should I go » une grosse claque aux mauvaises rumeurs)

ZEBRA @ SOLIDAYS 2008
envoyé par freeyourmind

Puis, soudain, des grognements !

Tout Longchamp tremble, « Gare au gorille » comme disait l’autre, sauf que là, c’est plutôt « Gare au jaguar » !! SUPREME NTM sont dans la place !!! Joey Starr déboule en premier sur scène suivie de Kool Shen ! La déflagration sonore est inouïe, j’ai l’impression que mes bouchons d’oreille sont tombés ! Le duo reconstitué démarre par le tonitruant « Qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu », qui malgré ses 10 ans d’âge, brille toujours par la pertinence de ses paroles. Justement, Solidays s’enflamme et moi avec ! Ils n’arrêteront pas de se pousser, de se heurter le poitrail tels des joueurs de football américain ! Camaraderie virile ou tout simplement manifestation du bonheur d’être de nouveau réunis, je pencherais plutôt pour le second choix. Et nous aussi, on est heureux. ..

Ce sera court mas ce sera bon et après 15 minutes de « Jump, jump ! » , le concert des 10 ans se termine vers 1h du matin… Mais mes baskets en demandent encore, et mes chevilles ne sont pas fatiguées ! A l’opposé justement, le concert d’Etienne de Crecy débute. Sans réfléchir, je cours rejoindre l’autre scène. Je suis échauffé maintenant, les choses sérieuses peuvent commencer…
Etienne De Crecy, je ne te le présente plus…

Mr De Crecy, n’a pas disparu de la circulation, englouti par l’œil du cyclone nu-rave qui sévit sur l’Europe depuis plus de 2 ans maintenant. Il est toujours actif et poursuit son petit bonhomme de chemin sur la route de la musique électronique de qualité.

Et pour mieux servir sa musique, il l’a paré d’un habit de lumière assez stupéfiant, une installation visuelle totalement inédite, que l’on doit au collectif Exyzt (les mêmes qui ont fait l’install’ plutôt réussie du Paris Social Club…)

C’est véritablement indescriptible et totalement envoûtant… La vidéo parle d’elle-même.

ETIENNE DE CRECY EP1 @ SOLIDAYS 2008
envoyé par freeyourmind

Le public ne se trompe pas et les tracks ultra efficaces du versaillais, servis par cette installation qui dépasse l’entendement de tout clubber averti, font décoller un Solidays qui en ce deuxième jour de festival fait preuve d’une énergie sans limite.

Ça danse, la poussière s’envole dans l’espace et moi avec, je perds la notion de mes sens (hé, j’ai pas pris de drogues, hein !), je souris aux anges, le purgatoire dispose donc bien d’un sound system et il est super bon !

Au bout d’un peu plus d’une heure, le live prend fin. Brodinski branche ses machines au milieu de l’installation d’Etienne De Crecy, qui est trop monumentale pour être démontée tout de suite… Il commence son set et c’est beaucoup beaucoup plus triste et conventionnel du coup. J’ai envie de partir. Je pars, c’est bon, j’ai pris ma claque, je peux rentrer maintenant… Bonne nuit….

Daft Punk’s Pyramid vs Etienne de Crecy’s Cube

Posted in cite de la musique, etienne de crecy, fujiya miyagi, metronomy, oizo, paris, villette, we love art on March 24, 2008 by freeyourmind

Photo: Alexis Arragon

Chaque week-end, c’est la même chose: l’offre pléthorique de concerts, soirées et autres évènements clubbing ne fait que te plonger davantage dans des abimes de doutes et de questionnements : comment ne pas passer à côté de l’immanquable? Comment être présent au bon moment au bon endroit? Plus on avance dans le temps, plus l’offre se multiplie et toi le noctambule, tu n’en es que plus confus…

Et là je dis STOP! Dans cette jungle, certains noms associés à qualité d’organisation et bon goût sont là pour te guider : l’agence évènementielle We Love fait partie de ceux-là!

Responsable de la somptueuse soirée We Love Supermayer à l’espace Pierre Cardin, l’agence organisait samedi dernier un nouvel évènement d’exception avec la Cité de la Musique: We Love in Cité

Sur le papier, ça donne envie:
Deux dance floors dans un lieu prestigieux pour découvrir et/ou redécouvrir jeunes pousses en devenir et artistes concerts de la Cité de la musique et sur le dance floor hautement architectural de la rue musicale…

La réalité est peu plus nuancée…
En arrivant, l’aspect massif de la Cité de la Musique impressionne d’emblé. C’est à mon avis un lieu beaucoup trop institutionnel pour organiser des soirées… pas de petit recoin, peu d’intimité, jamais la Cité n’a donné l’impression d’être blindée, et c’est dommage.

Ensuite c’est vrai qu’il est difficile de sonoriser un lieu si haut de plafond (au moins 10m de hauteur sous plafond!). Ainsi, malgré les efforts des organisateurs, il y a beaucoup de réverb. Notamment dans ce qui s’appelle la rue musicale

Après les points négatifs, un peu de positif.
La programmation est ambitieuse et mélange habilement valeurs sures et découvertes. On a droit à de l’electro pure et dure (Mr Oizo, Etienne de Crecy…) mais aussi à du rock (Fujiya & Miyagi, Metronomy…).

La logistique de la soirée est irréprochable: sécurité, toilettes, vestiaire, espace fumeurs, pas de queue à l’entrée… tout est parfait.

Enfin, et je ne pense pas que ce soit uniquement moi car tout le monde était unanime après son set: much RESPECT to Etienne de Crecy ! Ce rescapé de la French Touch n’a rien perdu de son talent en 10 ans d’activité! Il a réussi à faire danser toute la Cité de la Musique à 3 heures du mat’ et à blinder l’auditorium transformé pour la peine en dancefloor géant! L’installation audiovisuelle a également bluffé tout le monde. Jamais vu quelque chose comme ça auparavant…

Etienne de Crecy v1 @ We Love in Cité – 22/03
envoyé par freeyourmind

Bref, la seule performance d’Etienne de Crecy méritait le déplacement! Je retourne de ce pas lancer un de ses maxis!! I Love you Etienne!!!

Paris (Very) Social Club Grand Opening

Posted in daft punk, das pop, electro, etienne de crecy, gildas, justice, masaya, midnight mike, mikhail, paris, paris social club, techno with tags on January 14, 2008 by freeyourmind

1950

2008

Le Paris Social Club reprend la suite du Triptyque (75002) et a donc élu domicile au cœur de Paris…

Il a été repris par 4 professionnels des musiques actuelles et plus généralement des métiers de la culture:

– Arnaud FRISCH & Antoine CAUDRON (Création de la Techno Parade ; Festivals Astropolis et Cabaret Remixé ; Label et tourneur UWE ; Musiques de films…),

– Manu BARRON (Création de la Condition Publique ; Programmation du Printemps de Bourges, de Dour ou Villette Numérique ; Action culturelle de la Fnac…),

– Antoine CATON.

Quand on voit la programmation, on se dit que l’on y risque de s’y sentir bien…

Programme de la soirée d’ouverture du 16 Janvier 2008 (sur carton)

  • MIDNIGHT MIKE (The Republic Of Desire / UK)
  • ZONGAMIN (XL Recordings / UK)
  • ETIENNE DE CRECY Live (Solid / FR)
  • GILDAS & MASAYA (Kitsuné / FR)
  • DAS POP (Prestel / BE)

Et hop! un p’tit mix bien senti de Mikhail (Get The Curse) pour la PSC team qui te met l’eau à la bouche!

Mikhail – Social Club Mix – 60″43′

Tracklist
01. Jackson Jones – I Feel Good (Put Your Pants On) (Pilooski edit)
02. Mock&Toof – Zomby House
03. Midnight Mike – United (12” Inch mix)
04. Uncle O – Unreleased
05. Whitey – A Walk In The Dark (Reprise)
06. Minimal Compact – Deadly Weapons (Optimo remix)
07. Scratch Massive – Shining In My Vein (Spirit Catcher remix)
08. Hot Chip – Over & Over (Solid Groove aka Switch remix)
09. Extrawelt & Morelle – Schmedding
10. DIM – Is You (Brodinski remix)
11. X-Press 2 – Kill 100 (Carl Craig remix)
12. Etienne de Crécy – Grokster

A DEMAIN!!!

No need to argue

Posted in etienne de crecy, french house, gilb-r, peniche concorde atlantique, pepe bradock, respect on September 20, 2007 by freeyourmind

Pas la peine d’en faire des tonnes… La dernière soirée Respect sur la péniche Concorde Atlantique ressemblait à ça (à 1h du mat’)

Et Gilb-R qui se défonce pour rien… Cherche pas mec, Superdiscount, ca le fait plus… Je me casse moi.

Last minute party

Posted in electro, etienne de crecy, french house, gilb-r, paris, peniche concorde atlantique, pepe bradock, respect on September 19, 2007 by freeyourmind

C’est la dernière, c’est gratuit et le line-up est sympathique, allez hop, j’y vais !
Post-report ici même, demain (ou après-demain, on n’est pas des machines quoi…!).

Pepe Bradock c’est le mec qui a pondu ce track un beau matin de 1999 et qui pour moi est devenu culte… ça pourait être un sunday classic pour ceux qui connaissent le principe de mon blog.

Pepe Bradock – Deep burnt