Archive for the clubbing Category

Clubbing derniere : Parcours vite & reviens tard

Posted in clubbing, dwa, fluokids, inrocks, numero, parcours vite reviens tard, paris, sony, teki latex on March 28, 2008 by freeyourmind

Ça se réorganise chez Free Your Mind! On pousse les meubles, on fait de la place, attention Elo arrive! Elo c’est la jeune personne qui a contribué à 2 reprises déjà sur ce blog en parlant une première fois de MGMT et dernièrement de pop scandinave! Tu l’as compris, elle va s’occuper plus spécifiquement de musiques électriques tandis que moi je me concentre sur les musiques électroniques…

Tout ça pour dire qu’on inaugure aussi de nouvelles rubriques sur Free Your Mind. Donc pas de Free your Speech (interview) aujourd’hui mais plutôt une vidéo de la party des Inrocks qui se tenait hier soir dans 3 lieux parisiens habituellement fermés aux soirées…

Parcours vite & reviens tard-soirée Inrocks 27/03
envoyé par freeyourmind

Ich bin ein Berliner – day 4 (final)

Posted in aphex twin, berghaim, berlin, clubbing, digitalism, electro, gay, homo, lcd soundsystem, panorama bar, techno, Vitalic on January 8, 2008 by freeyourmind

Prosit Neujahr!
Yeah, whatever…

Cette dernière journée de l’année 2007 sera réduite à sa plus simple expression: une fin d’après-midi et c’est tout… Normal, on s’est couché à 6h la veille…

L’activité extérieure est encore plus frénétique que les jours précédents. Les berlinois n’hésitent pas à arpenter les rues de leur chère capitale malgré le froid (-1°) pour trouver les fameux pétards et autres feux d’artifices. C’est une tradition ici: pas de réveillon du jour de l’an sans pétards! Ca m’amuse quoi 2 secondes d’entendre des explosions à tous les coins de rues, puis ça finit par me gonfler rapidement… j’ai besoin d’économiser mes tympans pour ce soir.

Alors, ce soir justement. Après 4 nuits à chercher des plans teufs pour le 31/12 (j’ai passé mes soirées à demander aux clubbers ce qu’ils faisaient ce soir là), on finit par dénicher ZE plan: 1 soirée privée dans un cabinet d’architectes! BOOYAH!! Une fois sur place, on n’est pas déçu: les bureaux sont spacieux et tout a été dégagé pour faire la fête! Le soundsystem laisse un peu à désirer mais il y a bien 150 personnes dans la place et l’alcool est ridiculement bon marché ( 3 euros la Vodka-Apfel)! C’est parti!! Le 1er DJ a une sélection soul 60s qui déplait à plus d’un (dont moi, c’est bien à la maison mais là) puis un second DJ débarque et là il envoie du lourd: Digitalism, Aphex Twin, Vitalic, LCD Soundsystem! Woooooohoooooo!

De chouettes rencontres aussi…

Bon, c’est bien beau tout ça mais il est 5h: on fait quoi maintenant?! Dopés par l’énergie de la teuf, on décide de faire l’after du Panorama Bar – Berghaim

Une fois arrivé là bas, il est 6h du mat. Et on passe d’une ambiance bon enfant à une ambiance comment dire, disco-inferno-back-room-SM!!

Panorama Bar – Berghaim, ce sont deux clubs en fait: le Berghaim est un club gay et le Panorama Bar un club hétéro. Bien que sur 2 niveaux, les lieux communiquent car sont hébergés dans le même complexe (sorte de vieille centrale électrique) et en réalité, les communautés sont mélangées… C’est un endroit rare à l’ambiance électrique… Unique. Il y a des looks incroyables: suicide girls, bikers, ravers, golgots body buildés torses nus, touristes beaufs, techno kids, etc. C’est hallucinant. Et pas un gramme d’hostilité entre eux. Rien. Juste le plaisir de danser ensemble sur de la bonne electro. En 15 ans de clubbing, je n’avais jamais vu ça… (on m’a confisqué mon appareil photo à l’entrée, impossible de prendre un seul cliché… dommage)

Je sors du Panorama Bar – Berghaim et il fait jour bien sûr. Il est 9h passé, on est le 1 janvier 2008. Et tandis que je quitte le parking, je croise plusieurs personnes qui vont dans le sens opposé. Je ne comprends pas tout de suite. Je suis un peu hébété/éméché… Alors qu’à Paris, lorsque tu quittes un club à cette heure-là, les gens vont tous dans la même direction, là des dizaines de clubbers vont au Panorama Bar – Berghaim, des taxis arrivent aussi. Holy F***! Berlin n’est définitivement pas Paris…

I WANNA LIVE HERE!!!!!

Data – Aerius Light (Kitsune DJ Friendly Edit)
Available on Kitsune Maison Compilation 5

Ich bin ein Berliner – day 3

Posted in berlin, club, clubbing, dancefloor, electro, moonbootica, techno, watergate on January 5, 2008 by freeyourmind

Wieviel uhr ist es? It’s late mate, it’s late….

Le rythme s’accélère. Mes nuits berlinoises s’étirent de plus en plus jusqu’au petit matin. Dans ces conditions, difficile de demander à mon corps un réveil aux aurores… 3ème jour et toujours pas rassasié! Jamais rassasié…

Histoire d’alterner mes (courtes) journées entre record digging et visites cul(turelles), je me rends à un squat d’artistes. Bien trop organisé pour un “authentique” squat, j’apprends plus tard que c’est devenu un spot plutôt touristique et que peu de berlinois s’y rendent encore… doesn’t matter. Un tour à la Porte de Brandebourg clôture cet après-midi de visites pathétiquo-touristiques…

Et si on commençait les choses sérieuses!

Watergate
. Un club electro à 2 niveaux le long d’un fleuve. Sound good to me. On est la veille du 31/12 et alors qu’en France, on mange tranquillement son ronron au coin du feu en attendant de faire la fête le lendemain avec tous ses amis (habituels et en couple), on bouge son c** à Berlin! Il est tout juste une heure du mat’ et il y a une queue incroyable! Difficile d’y croire, c’est clair… Je reprends mes esprits pendant les 2 heures d’attente (!!!). Yes, ça se mérite le Watergate, mec! Une fois à l’intérieur, je ne suis pas déçu. Le niveau est nettement supérieur aux nuits précédents: plus de décibels, plus de (jolies) filles, plus de joie-plus de sexe! A l’étage supérieur, je distingue à peine le mainfloor, tellement la marée humaine est dense. C’est pas si grand que ça le Watergate, et les gens sont venus nombreux écouter MOONBOOTICA !!

MOONBOOTICA BOOYAH! ‘pourrait rapidement devenir mes favoris ces deux allemands là! Leurs sets sont aussi survoltés, éclectiques et brillants techniquement que les bien nommes Gildas et Massayas (boss du label Kitsuné, pfff) Et comme ces derniers, ils ne sont pas obsédés par les productions hexagonales (Ed B…) et sortent de leurs chapeaux numériques des bombinettes house, de la minimal (kills music) comme des perles techno, sunday classic compris!

J’en reviens pas, les gens autour du moi n’en reviennent… pas de répit pas de trève pendant des heures et des heures, ils nous ont mis la fièvre…

Et si chaque nuit berlinoise était exponentiellement meilleure que la précédente? Comment faire plus fort le 31/12 que la veille? La réponse, demain!

On Board – Friendly Fires
Available on Kitsune Maison Compilation 5

Ich bin ein Berliner – day 2

Posted in berlin, club, clubbing, dancefloor, electro, hardwax, jazz, roter salon, soul on January 4, 2008 by freeyourmind

No rest for the brave
No rest for the wicked

Hors de question de trainer dans le lit. Jour 2, je veux du neuf! Il fait froid ici, normal. Tu n’avais qu’à partir dans l’hémisphère sud. Je me dis que ce serait bien de se renseigner sur un plan sudiste pour la prochaine sortie hexagonale. A voir…

Berlin est une ville hors norme. Tout y est plus grand. Les rues sont très larges, les avenues démesurées. C’est surtout le cas dans la partie Est de la ville Eastern Kreuzberg, etc. C’est aussi là que se trouvent les plans les plus sympas, les shops les plus cool, les bar les plus branchées… t’as noté, mec?!

Hard Wax. On m’avait dit “Tu ne trouveras pas mieux en choix de vinyls”. J’y cours, que dis-je, j’y vole! Je prends l’U-Bahn et je stoppe à Kottbusser Tor. C’est dans une arrière-cour made in USSR que je trouve l’immeuble. Au dernier étage de ce qu’on pourrait croire un squat se trouve Hard Wax. A chaque étage dépassé, la musique se précise, se fait plus incisive, plus radicale. Bingo, j’y suis! La première chose qui me surprend sont les enceintes couvrant tout le mur droit du magasin. S’ils décident des les brancher, attention les oreilles ! Bon, c’est parti pour une session record digging

Wow, la nuit tombe super vite ici. Encore une fois, tu n’avais qu’à partir dans l’hémisphère sud…

Qu’est-ce qui se passe? Quoi? Comment? Ce soir? Oui! Roter Salon, ja!! On est samedi et ce soir c’est Mojo Club au Roter Salon de Berlin. Ou dancefloor electro-jazz pour être plus explicite… Pas de barrière, pas de limite, c’est parti!

On arrive dans une sorte de ballroom, un truc encore post-Union Soviétique ou de nombreuses cérémonies militaires ont du avoir lieu. Sauf que là, le maitre de cérémonie (ou M.C.) c’est le Dee Jay (ou D.J.)! Beaucoup de gens, jeunes, moins jeunes, melting-pot berlinois dans toute sa splendeur. Je prends quelques verres (toujours aussi bon marché), les skeuds s’enchaînent, les filles se déhanchent. Quand les filles dansent, c’est que le groove est bon!

Rien à redire à la sélection. Je reconnais des classiques Soul ou Jazz que viennent rehausser des tracks plus electro mais toujours dans une veine black! Ça fait plaisir à voir! Peu importe que les gens ne reconnaissent pas les morceaux, l’essentiel est la fête! Cela me semble bien être la philosophie générale ici… Thanks God!

Mais que se passe t-il côté clubbing pur et dur? Est-ce que les séries Ed Banger/Kitsuné sont aussi prisées par les DJ electro berlinois que par les DJ français? Suspense… La suite, demain!

Does It Offend You, Yeah – Let’s Make Out (Extended Mix)
Available on Kitsune Maison Compilation 5

I’m off to Berlin

Posted in berlin, boys noize records, bpitchcontrol, club, clubbing, electro, i love techno, kompakt on December 28, 2007 by freeyourmind

… mais “seulement” pour le réveillon du jour de l’an!

Bonne année tout le monde!!

From virtual to reality…

Posted in clubbing, daft punk, dance, digitalism, DJ, electro, justice, lcd soundsystem, mix, mp3, paris, rare, simian mobile disco, soirée, techno on August 29, 2007 by freeyourmind



Pour les parisiens épris de soleil, de musique de qualité et d’alcool pas cher (!), RDV après-demain (vendredi 31/08) à la péniche la Baleine Blanche (75013) pour une soirée
1st Wave que j’organise avec un pote.

La péniche dispose d’une superbe terrasse (haaaa !), d’un gros soundsystem (hoooo !) ET je serai aux platines (ainsi que 2 autres DJ), vous n’avez donc aucune raison de ne pas venir !

Pour acheter sa prévente, plus d’infos sur le site de la soirée (15 euros en prévente / 20 euros sur place)

Tell your friends and see you there !

Enfin, une rareté que je ne suis pas sûr de passer vendredi donc je la partage :
le 1er maxi (version full length) des DAFT PUNK sorti en 1994 ! Enjoy !

Daft Punk – The new wave (full length)