Solidays ep2 : back from the dead

Toc toc ? Tu dors ? Pas moi ! Tu croyais pourtant que j’avais décidé de laisser les autres (= Julien, Nadaxeler, Elo et Alexis) bosser maintenant qu’on est plus nombreux chez FYM ! Et bien, non !! Je maintiens le cap et garde la barre bien en main, en bon capitaine du e-navire !! Mais c’est vrai que le week-end dernier était chargé en évènements festifs…

D’où prise de retard, nuits écourtées et bada boum, post du deuxième jour de Solidays, presque une semaine après !

Samedi 5 juillet, j’arrive à Longchamp en fin d’après-midi. Petit repérage des lieux (faut dire que je n’étais pas là la veille…), « hoo, t’es là toi aussi… », « bonjour, bonjour… », « bisou, bisou…» etc. Bon, le stand merguez frites est là, pour les chichis c’est par là et les scènes, ha oui, les scènes, c’est par là…

Un rapide coup d’œil à la prog pour me remémorer les artistes que je souhaite voir : NTM bien sûr que j’ai raté à l’Olympia lundi 30 juin en concert vip, et tous les artistes electro en général (et Etienne de Crecy en particulier !).

Comme souvent sur Solidays, l’ambiance générale est très sympa : les gens sont heureux d’être là (malgré une météo capricieuse), l’organisation générale est (relativement) bonne… 😉 Bref, que du bonheur ! Et souvent quand tout va bien, le temps passe vite ! En 2-2, il est déjà 23h30 et le concert des 10 ans est sur le point de commencer…

Je cours je cours vers le devant, et me faufile tant bien que mal tout contre la barrière de sécurité, devant la scène, histoire de sentir (au sens propre comme au sens figuré) toute l’énergie du live m’envahir…

Je mets mes bouchons d’oreille (ne jamais oublier de se protéger !), et c’est parti pour presque 2 heures d’hommage appuyé à l’association Solidays ! Des stars de la variété française défilent (des prénoms qui commencent par « R », « L » ou « S ») entrecoupées par un Zebra aux cuts toujours aussi affûtés et aux bootlegs toujours aussi efficaces (big up pour le « Justice – Phantom pt II » pimpé avec « The Clash – Should I stay or should I go » une grosse claque aux mauvaises rumeurs)

ZEBRA @ SOLIDAYS 2008
envoyé par freeyourmind

Puis, soudain, des grognements !

Tout Longchamp tremble, « Gare au gorille » comme disait l’autre, sauf que là, c’est plutôt « Gare au jaguar » !! SUPREME NTM sont dans la place !!! Joey Starr déboule en premier sur scène suivie de Kool Shen ! La déflagration sonore est inouïe, j’ai l’impression que mes bouchons d’oreille sont tombés ! Le duo reconstitué démarre par le tonitruant « Qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu », qui malgré ses 10 ans d’âge, brille toujours par la pertinence de ses paroles. Justement, Solidays s’enflamme et moi avec ! Ils n’arrêteront pas de se pousser, de se heurter le poitrail tels des joueurs de football américain ! Camaraderie virile ou tout simplement manifestation du bonheur d’être de nouveau réunis, je pencherais plutôt pour le second choix. Et nous aussi, on est heureux. ..

Ce sera court mas ce sera bon et après 15 minutes de « Jump, jump ! » , le concert des 10 ans se termine vers 1h du matin… Mais mes baskets en demandent encore, et mes chevilles ne sont pas fatiguées ! A l’opposé justement, le concert d’Etienne de Crecy débute. Sans réfléchir, je cours rejoindre l’autre scène. Je suis échauffé maintenant, les choses sérieuses peuvent commencer…
Etienne De Crecy, je ne te le présente plus…

Mr De Crecy, n’a pas disparu de la circulation, englouti par l’œil du cyclone nu-rave qui sévit sur l’Europe depuis plus de 2 ans maintenant. Il est toujours actif et poursuit son petit bonhomme de chemin sur la route de la musique électronique de qualité.

Et pour mieux servir sa musique, il l’a paré d’un habit de lumière assez stupéfiant, une installation visuelle totalement inédite, que l’on doit au collectif Exyzt (les mêmes qui ont fait l’install’ plutôt réussie du Paris Social Club…)

C’est véritablement indescriptible et totalement envoûtant… La vidéo parle d’elle-même.

ETIENNE DE CRECY EP1 @ SOLIDAYS 2008
envoyé par freeyourmind

Le public ne se trompe pas et les tracks ultra efficaces du versaillais, servis par cette installation qui dépasse l’entendement de tout clubber averti, font décoller un Solidays qui en ce deuxième jour de festival fait preuve d’une énergie sans limite.

Ça danse, la poussière s’envole dans l’espace et moi avec, je perds la notion de mes sens (hé, j’ai pas pris de drogues, hein !), je souris aux anges, le purgatoire dispose donc bien d’un sound system et il est super bon !

Au bout d’un peu plus d’une heure, le live prend fin. Brodinski branche ses machines au milieu de l’installation d’Etienne De Crecy, qui est trop monumentale pour être démontée tout de suite… Il commence son set et c’est beaucoup beaucoup plus triste et conventionnel du coup. J’ai envie de partir. Je pars, c’est bon, j’ai pris ma claque, je peux rentrer maintenant… Bonne nuit….

Advertisements

8 Responses to “Solidays ep2 : back from the dead”

  1. WDPK webzine Says:

    Je pensais pas que l’installation d’Etienne de Crécy rendait aussi bien, la musique et les lumières sont magnifiques. Bravo pour la vidéo !

    Il faut qu’il vienne à Caen en novembre pour les 10 ans de Nördik Impakt !

    Bonne journée Thomas.

  2. Phantomas Says:

    Merci Max, c’est vrai qu’elle est belle cette install’ et la zique d’Etienne lui sied à merveille…. A moins que ce ne soit l’inverse!!

    Bonne journée mec

  3. Yo !
    Désolé de ne pas avoir pu venir défendre ma Streetkiss Music Team vendredi soir, mais les billets pour les Solidays étaient pris depuis longtemps.
    Gros week-end plein de bon son à l’hippodrome ! De belles surprises, mais quelques déceptions aussi (Vampire Week End par exemple pour ne pas les citer !)
    Merci pour le post report et les vidéos.
    A +

  4. Kanthos Says:

    Un carré, une pyramide, encore un frenchy avec ce coup-ci un rond et on pourra croire que la frenc touch est financé par sony playstation 😉
    très ve de plaisanterie, du grand Etienne De Crecy et un joli spectacle de lumière que je regrette d’avoir loupé.

  5. Anonymous Says:

    Euh je me demande si l’install était si inédite que ça .

    UNe “WE LOVE” à la Villette, ça vous rappelle rien ? Avec monsieur de Crecy ? Toujours pas ?

    Y avait pourtant un bon blog qui en avait parlé en mars 2008 (la mémoire d’un poisson rouge, une personnalité trop multiple, des abus de pills ?)
    Ah j’ai retrouvé le lien
    http://thomaslesnier.blogspot.com/2008/03/daft-punks-pyramid-vs-etienne-de-crecys.html

  6. Saint Malo Says:

    Oui et ya Transmusicales de Rennes aussi où il a sorti le cube, c’est juste que moi (j’y étais) même en sachant ce que j’allais voir ça m’a surpris par la beauté du truc !
    Paye le premier rang au niveau des carrés de droite, il faisait frais, de la place, le son en plein dans la gueule, les lumières magnifiques, c’était ouf !
    En revanche, t’aurais franchement du rester pour Brodinski parce qu’il a géré son dj set très très violemment !
    Jennifer Cardini quant à elle a commencé par une sublime track toute douce et reposante après Brodinski, mais ensuite je me suis forcé à rester une demi heure mais je m’ennuyais trop…

  7. Phantomas Says:

    > Tamé : Yeap, c’est dommage pour la battle, mec… Du coup, tes petits gars n’ont pas su garder leur titre! Les tofs et le post-report de cette 2ème édition arrivent dans la semaine, pas de panik…

    > Kanthos : pas grave, comme le rappelle un charmant e-lecteur plus bas (!), ce spectacle son et lumières tourne pas mal donc tu le reverras à coup sûr! Et encore merci de ta présence à l’OPA pour cette féroce battle…

    > anonyme : j’adore quand on signe pas ces comments… Bon, bien sûr que je me souviens de la We Love In Cité dont j’avais parlé sur FYM et où j’avais filmé la presta de Mr De Crecy… je ne veux pas avoir raison à tous les coups mais l’utilisation du mot “inédit” tient sûrement au fait que c’était inédit pour un public de Solidays plus habitué aux prestations de Yannick Noah et de Cali (!) qu’à celles du versaillais… Ce que je retiens c’est que tu lis le blog, que tu le qualifies même de “bon” et ça, ça fait plaisir… Et c’était trop tôt pour les pills à Solidays!! 😉

    > Saint Malo: ‘jamais été super fan de Brodinsky, je l’ai récemment vu au Bataclan, et j’étais déçu. Quant à Cardini, respect, mais elle passe toutes les semaines sur la capitale… Je l’ai vu au moins 5 fois depuis le début d’année !!

  8. Clairement le show d’etienne de Crecy, il faisait tres tres mal! Un gros gros kif! Dommage pour toi par contre que tu sois parti après pk ya eu du TRES TRES lourd! Missil, c’etait tres tres fort et pour finir Beat Torrent, ils ont tout tué! Great Solidayz =)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: