London, I love you but you’re bringing me down…

Depuis 10 ans maintenant que je retourne régulièrement à Londres, c’est à chaque fois a fuckin’ kick in the ASS ! L’énergie qui se dégage de cette ville, la nuit comme le jour, la ferveur des gens dans les rues, dans les clubs, dans les magasins, tout ça est in-cro-yable ! On a beau dire, ils sont forts ces putains de britons !

Un club : The Fabric

The Fabric est un club mythique que je n’avais encore eu l’occasion d’expérimenter… Direction donc le 77a Charterhouse Street EC1M 3HN, histoire de se chauffer les oreilles aux tracks outre-manche du moment. Et là, pour une claque, c’est une claque ! Faut aimer les clubs “usines” avec de multiples salles (3 salles dans ce cas) et un sound-system comment dire, MASSIVE ! J’sais pas trop ce qu’il s’est passé mais j’y suis rentré à 1h du mat’ et en sortant il faisait jour… on a quitté ce temple du GROS son à 7h du mat’…. J’ai fait une p’tite vidéo mais please excusez la “qualité” sonore, c’est inaudible, vu le volume impossible de faire mieux…

Baissez le son et passez vous ça, c’est pareil en beaucoup plus écoutable…

Ricardo Villalobos – MDMA

Fabriclive London 8.9.2007
envoyé par thom4sl

Un track : Samim – Heater

Une curiosité vraiment… Car cette fois-ci, ce n’est pas de Justice, de Digitalism ou de Simian Mobile Disco dont il s’agit. A lire les blogs (français), on a vraiment l’impression ces derniers temps qu’il n’y en a que pour ce son ed banger-ien / nu-rave, c’est FAUX ! En Grande-Bretagne, le jeune Irano-suisse (ça se dit ?) Samim Winiger défraie la chronique avec son titre d’accordéon house Heater. C’est pas une blague, vous avez bien lu, de la house matinée d’accordéon !!! Signé sur le label respecté Get Physical, il cartonne dans les clubs, et ça n’a pas raté, je l’ai entendu @ Fabric… Par contre, pas un morceau du label de Busy P… Brav le disait en rentrant d’Ibiza, Justice est loin d’être la bande-sonore mondiale…

Samim – Heater

Un quartier : Brick Lane

Situé à deux pas de la station Liverpool Street, dans l’est de Londres, ce quartier est en ébullition permanente… Outre une quantité de restaurants indiens, une ancienne brasserie (Old Truman Brewery 91 Brick Lane) a été totalement réinvestie par des magasins de fringues plutôt cool, des galeries d’artistes, des pubs et un excellent magasin de disques (Rough Trade) où l’on trouve une grosse quantité de vinyls et des conditions d’écoute idéales (platines MK2 et casques Pioneer impecc’, vendeurs aux p’tits oignons). Bref, du bonheur !

Et puis, la hype grouille là bas…

Can’t wait to go back…

Advertisements

4 Responses to “London, I love you but you’re bringing me down…”

  1. 16 Them All Says:

    Yeah ! Phantomas is back in the jungle of the city ! 😉
    Excellent le titre de l’article !
    C’était cool The Fabric apparement.

  2. do the dance... Says:

    super bon le petit samim et london calling mec…

  3. > 16 them all: yep, the Fabric c’était assez énorme! Mais la prochaine fois, je prends des bouchons d’oreille!!

    > Do the dance: pfff, tu l’as “london calling”, qu’est ce que je peux aimer cette ville… Au fait, t’es dans ma blogroll 😉

  4. Ahh tu donne envis, pour changer…
    La prochaine foi que je vai a Londre je passerai par la fabric ^^
    Bonne soirée !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: